A l'affiche !

Gilgamesh, l'épopée du Roi qui ne voulait pas mourir Espace photo

C'est quoi ce jeu ? Espace photo

C'est quoi ce jeu ? Espace photo

Tous les spectacles :

Le programme, le festival...

Flash concernant les Ateliers 

Il reste quelques places dans le nouvel atelier adultes débutants du Théâtre d'à côté.
Il aura lieu le jeudi de 19h30 à 21h30 à la salle Pierre et Marie Curie à Ascq et sera dirigé par Rabah Henneguier, professionnel du spectacle.

Par ailleurs, pour les comédiens plus confirmés, des ouvertures restent possibles dans les autres groupes.

Pour les enfants quelques places sont encore disponibles pour les années de naissance 2006- 2007- 2008- 2009

Informations et inscriptions par mail à letheatredacote@wanadoo.fr

Espace photo

Spectacles de septembre à novembre 2019 :


 

Espace photo

Spectacles de décembre 2019 à février 2020 :

 

On parle du théâtre

Espace photo

Vous en parlez... 

Espace photo Novembre 2017 
La voix du nord
Le Théâtre d’à côté, 30 ans, et toujours le même élan militant

Espace photo Mars 2017
Sortir
Le 25eme festival d'ailleurs et... d'à coté

Le mot du président

Espace photo

Pierre Desproges disait dans son "Manuel de savoir-vivre" :

«  Le bonheur n’est pas réservé à l’élite, encore qu’on puisse le regretter, dans la mesure où, comme le disait si justement St Vincent de Paul « Il ne suffit pas d’être heureux. Encore faut-il que les autres soient malheureux. » L’aile veloutée du bonheur peut même entourer de ses plumes sucrées des êtres frustres et vulgaires qu’on eût crus à première vue plus doués pour les travaux manuels que pour la félicité de l’âme.(…)
Un être d’élite, armateur ou promoteur immobilier par exemple, est capable de ressentir une forme de bonheur à la vue d’un coucher de soleil flamboyant au-dessus de la baie de Rio ; mais si nous montrons la même féerie à un pauvre, ce dernier ne manifestera au mieux qu’un ennui poli devant la splendeur crépusculaire de l’astre du jour. Au reste, vous en connaissez, vous, des pauvres qui vont à Rio en vacances ? Vous me direz : il y a des pauvres à Rio même. Eh bien eux non plus ne regardent pas le coucher de soleil. Ils ne lèvent même pas le regard vers le ciel. Forcément : leur bonheur, ils le cherchent tête basse, au fond des poubelles. »

Et si on se reposait, tous ensemble, la question de l’accès à la culture ?! … 


Voir aussi :