A l'affiche !

Tchekhov s'emporte ! Espace photo
A la grange
Tuesday, 5 March 2024

On croit qu’on vole Espace photo
A la grange
Saturday, 9 March 2024

On croit qu’on vole Espace photo
A la grange
Sunday, 10 March 2024


Tous les spectacles :

Le programme, le festival...

Espace photo

Spectacles de Décembre 2023 à Février 2024 :  

Espace photo

32 ème Festival d’Ailleurs et…d’à côté, mars 2024 :  

On parle du théâtre

Espace photo Février 2022
La Tribune
Le 30ieme Festival d’Ailleurs et ... d’à côté

Espace photo Mars 2021
Radio Campus Lille

On en parle à la radio ...  (spectacle "La verticale du fureur"), téléchargez les podcasts :

L’émission en totalité (1h47)

Extrait 1 : Entretien avec Stéphanie Marchais (40 min.)

Extrait 2 : Direct de Jean-Marc Urbaniak (8 min.)

 

Espace photo Septembre 2020
La voix du nord
Villeneuve-d’Ascq: la reprise vaille que vaille au Théâtre d’à côté

Le mot du président

Espace photo

"La dictature du rire "

Quand je parcours les sites d'annonces de Théâtre et plus précisément de comédie sur Lille...ou ailleurs (Paris, Avignon...), dans des lieux dont le nom finit souvent par “rire”, lorsque je lis des titres des spectacles pêle-mêle : "C'est décidé, je deviens une connasse !" ...ou“Faites l'amour avec un belge” ... ou "Au secours ma femme veut jouir !" ... ou "Planquez vos saints, nous ne sommes pas des anges ! " ou ... "Jamais le deuxième soir !" etc....etc... je me pose des questions.

La simple lecture de ces titres nous fait craindre le pire...

Lorsque je regarde les prix et que je vois des salles pleines, je suis encore plus interrogatif !

A aucun moment ne me vient l'idée d'incriminer les personnes qui se laissent entraîner dans la facilité (encore que...comme disait Coluche : si vous n'y alliez pas, ça n'existerait pas !) et se laissent atteindre par l'abattage de comédies hasardeuses ficelées pour racoler (dès le titre) et donner aux spectateurs des relents de "Grosses têtes"

Ce qui m'effraye, c'est d'imaginer la partie de ces publics qui s'imaginent aller au théâtre. Comment peut-on leur laisser croire cela !

Bien sûr se distraire est nécessaire et salutaire, la vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais les personnes qui distribuent, font déferler ces régurgitations travesties en comédie, qui véhiculent sexisme ou xénophobie voire homophobie, ont sans doute oublié de se poser certaines questions.

La comédie est trop sérieuse pour servir de tremplin à la facilité et au déferlement de pièces de théâtre qui relèvent du “fast Brain” ou plus communément du "au moins, on a pas besoin de réfléchir !"

La littérature a produit et produit tellement de beaux textes qu'il est inutile de se sentir obligé d'émettre des écrits qui passeront très vite dans l'histoire des textes inutiles..
ça me fait penser à ces spectacles visant les jeunes publics où la direction principale est le "caca, prout-prout" et qui, malgré tout, provoquent l'hilarité.

Non, le théâtre est là pour donner une nourriture qui permet de se distraire certes (toutefois pas toujours) mais surtout de rester en bonne santé...mentale et d'enrichir nos capacités à vivre en société. La vraie prouesse est de produire des textes dont le subterfuge premier est le fond et l'écriture...le répertoire en est jonché.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un propos élitiste que d'afficher l'exigence modeste d'être à la hauteur de la mission qui nous pousse sur les planches...et cette exigence n'a qu'un moteur, l'éducation et le respect du public.

Pierre Douliez

*** Notez que le Théâtre d'à côté n'a rien à voir avec une compagnie de Lille qui vient à la Grange déverser à la chaîne le type de "spectacles" évoqué ci-dessus... 


Voir aussi :